Dans notre cuisine,  Homesteading/Autosuffisance,  Jardins

Conservation-Tomates

Le temps est venu de conserver cette formidable abondance de tomates. Je vous présente comment nous le faisons ici sur le homestead, pour pouvoir en profiter toute l’année (ou du moins, une bonne partie de l’année!).

Nous planté environ 150 plants de tomates, de 6 cultivars différents. Pour la liste des différentes semences que nous avons choisi pour nos jardins 2020, c’est juste ICI. Pour notre famille de six personnes (et NOTRE propre consommation), cela ne suffit même pas à nous fournir des tomates pour toute l’année. C’est surtout le temps dont nous possédons qui nous empêche d’en faire davantage. Mais un jour. Un jour…

Nous conservons et apprêtons les tomates de différentes façons. Ce que je vous partage ici encore une fois NOTRE façon de faire bien à nous. Soyez-en inspiré si le cœur vous en dit et poursuivez également vos réflexions et vos recherches. Nous mangeons bien évidemment une grande quantité de tomates fraîches pendant toute la saison!

Avant de vous lancer, je vous invite à prendre connaissance de vos propres besoins. Comment aimez-vous et mangez-vous vos tomates au quotidien? Il est très important de savoir ce que l’on a besoin et surtout ce que l’on aime réellement afin d’éviter de perdre son temps et ses aliments.

J’opte toujours pour très peu de variété dans notre conservation de produits tomatés. J’aime bien avoir l’aliment simple en soi et le transformer par la suite durant l’hiver. Je suis moins à la presse, j’ai beaucoup plus de temps.

Par exemple, au lieu de canner de la sauce à pizza, je préfère de loin conserver les tomates tel quel et les transformer pendant l’hiver. Je ne fais pas de pâte de tomates non plus. Pour le moment, je préfère l’acheter toute faite (c’est tellement peu dispendieux, même la biologique) que de prendre tout ce temps pour en faire. Un jour je prendrai le temps. Un jour.

SALSA

Chez-nous, salsa et croustilles de maïs ont réellement la cote comme collation (ou grignotine de soirée!hihihi!). Nous faisons donc une bonne réserve de salsa maison (plus ou moins 30 litres), dans laquelle nous retrouvons plusieurs légumes de nos jardins : oignons, poivrons, basilic, jalapenos et ail. Le tout est empoté dans des bocaux Mason d’un litre puis stérilisé.

Lorsque nécessaire, pendant la cuisson de la salsa, j’enlève un peu de liquide que je canne ensuite pour en faire un délicieux jus.

CONGÉLATION-STÉRILISATION

Dans une année, nous avons besoin d’une grande quantité de tomates en dés. J’ai opté pour les conserver de deux façons : congelées ou en pot stérilisés.

Les tomates en dés congelées sont hypppper faciles à faire. Je ne les blanchis pas. Je ne les pelle même pas pour ce type de conservation (leur peau ne nous incommode pas du tout). Je les coupe tout simplement en morceaux, les mets dans des sacs ziploc (ou contenants de tout genre comme des pots de yaourt recyclés) et je les dépose à plat dans mon congélateur. Les deux seuls désavantages que j’y vois avec les années : cela fini par prendre beaucoup de place dans les congélateurs et si j’oublie de les faire décongeler avant usage, je suis mieux de ne pas trop être pressée pour cuisiner.

Les tomates en pots stérilisées (conserves) : j’aime vraiment beaucoup pour le côté pratique! Pas besoin de décongeler, tout est prêt et sous la main au besoin. Ce que j’aime vraiment moins : C’EST TELLEMENT LONG À FAIRE (temps de préparation et de stérilisation). J’ai aussi eu beaucoup de mal à saisir comment BIEN le faire. Beaucoup de pots ont débordé dans les dernières années, le liquide se séparait des tomates, blablabla… Bref, je ne maîtrise pas avec aisance la technique. Mais cette année sera la bonne! Je n’ai pas le choix, les congélos débordent déjà!

DÉSHYDRATÉES

Question de nous faire une délicieuse petite gâterie, je prépare une petite quantité de tomates tranchées, enrobées d’huile d’olive avec sel poivre et de fines herbes. Je mets le tout au déshydrateur et je les conserve ensuite dans des pots de verre hermétiques.

NOUVEAUTÉS cette année

J’aime beaucoup m’inspirer de ce que les autres homesteaders font. Cette année j’aimerais beaucoup essayer la recette de tomates rôties conservées dans l’huile d’olive de The Elliott Homestead. Je fais aussi un premier essaie de tomates lactofermentées. Une idée que j’ai déniché sur la chaîne Youtube de The Homesteading family. La recette et technique se retrouve également dans le livre Traditionally Fermented Foods.

Je varie donc toutes ces méthodes souvent en fonction du temps dont je dispose pendant la période des récoltes, selon nos recettes préférées et également selon nos envies du moment.

IMPORTANT

Afin de mieux comprendre quelle technique de stérilisation choisir, je vous invite à vous renseigner et faire plusieurs recherches. Ce sont des techniques qui s’apprennent facilement. Il ne faut pas avoir peur MAIS il faut être bien informé pour bien comprendre les différents enjeux possibles.

LIENS

La recette de salsa provient du livre ‘’The Rhythm of Family’, par Amanda Blake du blogue Soule Mama

Blogue de Vincent le Canneux, très riche à la fois en informations, en humour ET en recettes.

Site de Bernardin

L’autoclave que j’utilise : Presto Canner #0178107 Je l’avais acheté en 2004 chez Amazon. Si tout comme moi vous possédez un autoclave ‘’Presto’’, le petit manuel m’est encore, à ce jour, d’une très grande utilité.

Pour se familiariser avec la conservation:  ‘’Guide de mise en conserve’’ de Ricardo : https://www.ricardocuisine.com/chroniques/chimie-alimentaire/614-petit-guide-de-la-mise-en-conserve

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *