poulailler, poules, campagne, homestead, fermette
Homesteading/Autosuffisance,  Sur le homestead

Vivre sur un homestead-Notre mode de vie

Vivre sur un homestead est quelque chose qui vous parle, qui vibre en vous? Une simple idée ou un projet déjà en branle? Nous avons nous aussi choisi ce chemin il y a plus d’une dizaine d’années. Il n’y a malheureusement pas beaucoup de ressources, ici au Québec, concernant ce mode de vie qu’est le homesteading. Dans notre province, l’expression la plus près de  »homesteading » serait probablement  »autosuffisance » ou  »vie sur une fermette ».

Notre famille est bien loin d’être complètement autosuffisante. Nous sommes plutôt simplement en quête d’un retour au travail de la terre de façon plus humaine, de simplicité, de temps passé en famille, d’apprendre à faire le plus nous-même…Je vous partage ici le tout premier article de la série: Vivre sur un homestead-Notre mode de vie.

grange, hiver, neige, homestead, ferme

Le parcours

Habiter en plein centre-ville, vivre une vie jet-set, dans un joli loft bien aménagé était un de nos plans de base au tout début de notre relation. Quitter la ville, à l’aube de l’âge adulte, pour se retrouver en pleine campagne, tout au fond d’un rang, avec pas grand connaissance de la vie, était un projet de grande envergure! Cela fait 15 ans cette année que Dominic et moi avons pris la grande décision d’aller vivre à la campagne. Quinze ans à se bâtir une vie à nos couleurs, à notre goût. Une vie toujours en construction, constamment remplie de nouvelles aventures et de découvertes.  Nous nous sommes beaucoup plu, dès le tout début de cette grande aventure, à franchir chacune des étapes qui se présentaient à nous et ce, avec confiance, courage et fierté.

On en est aujourd’hui à fabriquer notre savon à lessive, notre pain, à élever et cultiver une très grande partie des composantes de notre alimentation, à faire l’école à la maison à nos enfants, à faire tout notre bois de chauffage et nos matériaux de construction, à pelleter beaucoup de merde d’animaux et même à utiliser du papier de toilette lavable! Parfois je me demande réellement comment on a bien pu faire pour se ramasser où nous sommes aujourd’hui!?

ferme, homestead, champs, jardins, vue aérienne

L’évolution

En 2005,  lorsque nous avons démarré de A à Z, notre première fermette de plus ou moins 2 acres, jamais nous n’aurions pu nous imaginer que ce mode de vie était pour nous plaire à ce point. C’est réellement devenu notre passe-temps préféré, une de nos grandes passions, un des centres de notre vie.

Puis, 10 ans plus tard, lorsque nous avons emménagé sur notre présent homestead, les rêves ont pu prendre de nouvelles expansions. À notre plus grand plaisir, nous pouvions dorénavant nous créer tout plein de possibilités! Rêver toujours plus grand: plus d’animaux, plus de jardins, plus d’idées d’entreprises à bâtir.

Nous pouvons affirmer que nous avons eu un cheminement tumultueux, relativement pas toujours évident (comme pour bon nombre de personnes ceci dit), mais ô combien enrichissant. Des larmes, des inquiétudes, de la joie, de la peine, de la fierté, de la fatigue, de l’enthousiasme, du rêve, du plaisir, des découragements…. je peux vous assurer qu’il y en a eu à la tonne (et il y en aura toujours!). Nous avons cependant appris qu’après la tempête, vient toujours le beau temps….on ne sait juste pas quand!

enfant, poule, ferme, homestead

Le manque d’argent

Manquer d’argent est souvent une des raisons pour lesquelles certains projets ne peuvent pas être concrétisés sur le homestead. Ayant choisi de vivre sur un homestead sans dette (à l’exception de notre hypothèque) le choix méticuleux de la façon dont est dépensé chaque dollar n’est pas toujours facile à faire. Nous tentons de sélectionner par ordre d’importance (et malheureusement pas de préférence) les projets pour lesquels nous devons investir. Je peux vous affirmer avec certitude que d’avoir dû refaire un des côtés de la maison n’était vraiment pas dans nos préférences! Ni de faire faire le champ d’épuration! Ni de faire creuser un nouveau puits artésien!)

La vie de famille

Nous avons fait le choix, il y a 14 ans de cela (ehhhhh où sont toutes ces années?! Je n’ai rien vue passer!) que Dominic allait être celui d’entre nous qui irait chercher un salaire, pendant que je m’occuperais de nos enfants à temps plein. Choix que nous ne regrettons en rien encore aujourd’hui. Nous avons toujours eu beaucoup de plaisir à élever nos demoiselles à la campagne. Pouvoir leur offrir de grands espaces verts pour s’amuser, explorer et se développer, avec une abondance d’air frais. Les possibilités infinies pour jouer et se divertir, apprendre une panoplies d’aptitudes, vivre à proximité avec les animaux, etc.

De vivre l’aventure qu’est l’école à la maison avec mes enfants aura été également une des choses les plus marquantes et enrichissantes de toute ma vie. À l’aube où certaines de nos jeunes demoiselles se préparent à entrer dans une nouvelle étape de leur vie, celle de l’adolescence, je me vois parfois me questionner à savoir si ce mode de vie leur conviendra encore longtemps. Si nous sommes encore sur la bonne voie. Nous tentons d’amalgamer le plus possible leurs besoins ainsi que nos valeurs familiales. Un travail disons-le, constant.

feuille, nature, biologie, campagne

La notion de temps

Il y a toujours tellement à faire sur la fermette. Que ce soit aux jardins, à la cuisine, avec les enfants, les animaux, dans la forêt, dans les champs, dans la maison, etc. Nous jonglons avec le travail à temps plein de Dominic, à l’extérieur du homestead, l’horaire scolaire de notre aînée, les périodes d’école des trois plus jeunes, les rendez-vous, les tâches, les anniversaires, les sorties, les temps de repos NÉCESSAIRES, etc. C’est un casse-tête qui n’est pas de tout repos, mais pour lequel nous tentons de nous rappeler constamment que nous ne faisons que notre gros possible. Rien n’est parfait. On essaie, une fois de plus, d’y aller seulement par priorités.

Le laisser aller, prendre notre temps, ne pas espérer que tout se fasse là, tout de suite, est notre apprentissage le plus difficile à mettre en pratique. Vivre sur un homestead et prendre le temps de prendre le temps (notre mantra depuis l’année dernière!), une chose à la fois, chaque chose en son temps…est un apprentissage vraiment gigantesque. Nous sommes des passionnés du travail, d’accomplir mille et un projets. Les journées ne nous semblent jamais assez longues. Nous avons de grands rêves et espérons toujours en accomplir le plus possible et ce, le plus rapidement possible!

Ralentir et apprécier

Je dois avouer qu’il est encore bien difficile de se sentir être obligé à ralentir; que ce soit à cause d’obligations de tous genres, d’un manque d’argent, de temps, de connaissances ou tout simplement d’un manque d’énergie. On aimerait souvent être capables de tout faire en même temps, sans aucun empêchement! Mais nous tentons jour après jour d’accepter cette impossibilité. De toute façon la vie se charge de nous ramener à l’ordre plus souvent qu’autrement!

forêt, bois, bûcheron, hiver, neige

Nous n’avons peut-être pas choisi le mode de vie de plus  »facile ». Même quand je dis que nous avons choisi la simplicité, je me trouve pas mal drôle! Rien n’est vraiment très simple…bien au contraire. Nous nous sommes vue à plusieurs reprises très épuisés, avec d’énormes remises en question.  Les heures de travail et les épreuves, on ne les comptent pas. Les blessures et les moments de découragement non plus.

Mais cette vie, c’est une belle vie. Nous nous la sommes bâtie sur mesure et sommes toujours ouverts à continuer d’y apporter améliorations. Nous l’apprécions et nous sommes si reconnaissants pour toute cette richesse. Mais nous apprenons, et ce constamment. Nous tentons maintenant de nous envelopper dans une certaine douceur, en essayant de ne pas trop se brusquer, de prendre plus soin de nous et surtout de continuer d’apprendre à prendre le temps.campagne, champs, foin, machinerie, agricole, agriculture

Articles qui pourraient peut-être vous intéresser

Images du homestead un an après avoir emménagé

Notre homestead: réaliser notre rêve

 

4 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *