minimaliste, espace, bureau, simplicité, livres,
École à la maison,  Organisation,  Simplicité & Minimalisme

Simplicité quand on fait l’école à la maison

La simplicité quand on fait l’école à la maison. Voilà un beau grand défi pour plusieurs familles, dont la nôtre! Je vous partage ici  comment plus de simplicité pourrait venir en aide à votre famille.

Nous en sommes maintenant à notre 7e année d’école maison et les temps changent (par chance!). Au fil des années, j’ai beaucoup évolué en tant que maman. Avec l’envie irréprochable de minimiser les possessions matérielles de ma famille depuis les derniers mois (pour plus d’informations au sujet du minimalisme, je vous suggère d’aller jeter un coup d’oeil à ce site), j’ai fait l’inventaire de tout le matériel éducatif que nous possédons.

Conclusion: nous avons vraiment trop de choses et avons grandement besoin de plus de simplicité dans notre école-maison!

ardoise, mains, école, simplicité

Accepter la différence entre souhaits et réalité

Une des leçons les plus difficiles que j’ai apprise depuis le début de notre aventure d’école-maison, est d’accepter qu’il y a une différence entre ce que JE souhaite et la réalité. J’ai du me rendre à l’évidence que ce que je trouve palpitant et intéressant, ne l’est pas nécessairement pour mes filles. Je me suis toujours sentie interpellée par toute cette panoplie de ressources inspirantes, jusqu’à carrément m’y perdre bien honnêtement. Perdant ainsi de vue l’essentiel: qu’est-ce que mes filles ont réellement envie d’apprendre?

Dans le passé, je me plaisais tellement à investir une quantité phénoménale d’heures (et aussi d’argent) à chercher, imprimer, plastifier du matériel de toutes sortes, dans l’espoir que mes filles développent une envie irréprochable de tout faire, dans le plaisir et l’enthousiasme. Plus souvent qu’autrement, c’était tellement pas le cas!

livres, lecture, apprendre, simplicité
Image par Pexels de Pixabay

Le lapbook sur l’Égypte Ancienne, imprimé tout en couleur de 200 pages traîne encore à ce jour dans mon classeur. La méga ligne du temps que j’ai fabriqué (m’ayant prit 46 millions de feuilles et plus de deux heures à assembler) ne servira jamais assez, à mon avis. Les jeux éducatifs que je trouvais tellement beaux et amusants (et qui m’ont, on va se le dire, coûté une vraie beurrée!)…ne le sont pas du tout, au dire de mes enfants!

La leçon

Je dois me rendre à l’évidence que, malgré tout mon bon vouloir et mon profond désir de voir mes enfants réussir avec brio leurs études, cela ne se fera pas nécessairement à MA façon. Mes filles ne parleront probablement ni le latin, ni le grec. Elles ne seront peut-être pas parfaitement bilingues pendant leurs années d’école primaire. Dans le moment, la préhistoire, l’Antiquité ou même Picasso ne les intéressent pas non plus. Elles ne termineront officiellement jamais les 39 lapbooks que j’avais préparés. Elles en n’ont simplement pas envie, dans le moment.

Loin de là le fait qu’elles en seraient incapables! Elles ont à mon avis, un méga potentiel à réussir tout ce qu’elles désirent, en étant si allumées et passionnées. Mes filles aiment apprendre et essayer une multitude de choses.  J’ai donc fini par en tirer la leçon suivante: je n’aurai peut-être pas d’enfants savantes, mais j’aurai tout de même des enfants HEUREUSES.

Donc en terme  »scolaire », étant donné que mes filles préfèrent de loin profiter de la vie, jouer dehors, apprendre ce qu’i les passionne réellement, ce ne sera seulement que les matières obligatoires qui sera à notre horaire officiel. Pour le reste, malgré la grande tentation de leur en faire faire toujours juste un petit peu plus, ce ne sera qu’au gré de leurs demandes ou de leurs envies et non des miennes.

Mettre en place plus de simplicité 

Énergie

Dès que nous recommencerons l’école (le 28 août prochain), les enfants ne se verront proposer que leurs cahiers respectifs (un pour chacune des matières) puis au fur et à mesure nous regarderons les besoins individuels de chacune des filles.

Pas de paquets de feuilles supplémentaires prêts à l’avance et pas d’activités toutes imprimées. Il y a tellement de projets qui dorment dans mes classeurs, dans le but qu’une de mes filles aient le grand désir de les concrétiser et ce…sans finalement jamais aboutir à quoi que ce soit. Si elles désirent faire un projet quelconque, pas de problème! Mais rien ne sera planifié à l’avance. Ce sera fait sur le vif du moment.

En ne sélectionnant que le strict nécessaire, il y a moyen d’épargne beaucoup de temps et de ne pas encombrer la maison.

Temps

horloge, temps, simplicité
Image par obpia30 de Pixabay

En ce qui me concerne, je constate qu’un trop grand nombre d’heures a été perdu pour rien depuis le début de notre aventure d’école-maison. Combien de fois mon conjoint m’a répété d’en faire moins et de prendre une soirée de congé, sans préparation, sans recherche? Combien de fins de semaine d’été ai-je passé, à l’intérieur, à imprimer et préparer tout plein de ressources éducatives?

Je crois bien honnêtement, avec le recul, que j’en faisais juste trop. J’étais trop souvent même déçue de constater que tous ces efforts ne menaient à rien. les projets ne plaisaient pas plus à mes enfants parce que je venais de passer une fin de semaine complète à les préparer. À présent, des recherches j’en ferai avec les filles lorsqu’elles auront envie de pousser davantage une idée ou un projet.

Optimiser l’utilisation de ce nous possédons déjà est la clé pour sauver du temps. Chères maman, à nous maintenant nos soirées!

Argent

Comment économiser de l’argent quand on fait l’école à la maison? Il est bien certain qu’avec la multitude de ressources disponibles, les partages sur les blogues et les réseaux sociaux, la facilité de magasiner en ligne et des paniers Amazon imaginaires généreusement garnis (à en oubliant parfois le budget!), il est souvent très facile de s’emballer et de ne pas regarder la dépense. Beaucoup de choses peuvent être achetées et finissent par être complètement inutilisées.

À un certain moment, prendre le temps de se rendre compte que le fait de posséder tous les jeux, tous les manuels, tous les objets de manipulation, ne sera en rien la source principale de motivation des enfants. La simplicité y trouve alors tout son sens. Il devient alors très bénéfique d’apprendre à sélectionner une bonne base de matériel minimale et surtout très utile, qui sera verra être également utilisée à long terme. Vous pouvez prendre connaissance de ce que notre famille apprécie particulièrement dans cet article.

Donc être conscient de nos réels besoins, ne pas magasiner sur le web inutilement et respecter notre budget sont réellement des astuces à prendre en considération.

Espace

livres, bibliothèque, salon, simplicité

Rien de tel qu’un endroit épuré pour favoriser une clarté d’esprit. Nous avons décidé, au début de l’été, d’épurer complètement la salle de classe. Plus de bureaux, ni de tiroirs encombrants. Nous y avons installé notre sofa et les filles peuvent alors y faire leurs travaux bien confortablement. De plus, elles ont à leur disposition la table de salon, et celle de la cuisine. Le plancher et également tout autre espace dans la maison.

S’offrir un endroit de travail zen, épuré et paisible, avec un minimum de stimulation est un réel cadeau! Nous avons peut-être encore un peu trop de livres…mais une chose à la fois!

enfants, tracteur, ferme, campagne

C’étaient mes quelques pistes du moment afin que vous puissiez trouver l’inspiration nécessaire pour apporter plus de simplicité dans votre quotidien. Vous êtes plus-que-bienvenus à partager dans les commentaires vos astuces pour simplifier VOTRE aventure d’école-maison. J’aime tellement m’inspirer de vos idées et de ce fait améliorer sans cesse ma vie!

Nous vous souhaitons une superbe non-rentrée les amis!

Vous aimeriez en lire un peu plus sur différentes façons d’appliquer plus de simplicité dans votre école-maison?

Achats de non-rentrée 2017 c’est ICI

Organisation d’école maison toute en simplicité ICI

À épingler pour plus tard

crayon, simplicité

2 commentaires

  • Sophie

    Que tu me fais du bien! Je viens de faire le même constat, mais j’ai encore de la difficulté à lâcher prise sur le matériel que je crée. J’aime fabriquer des cartes à tâches, des petits ateliers et encore imprimer des feuilles😜, mais vraiment moins que par le passé. J’utilise presque les memes cahiers que toi en plus…merci pour ce partage…ca m’a fait sourire et c’est si vrai…on veut des enfants heureux!

    • Caroline

      Et bien c’est toi qui me fait du bien! Je ne suis donc pas toute seule!!! 🙂 J’ai tellement aimé faire des choses pour mes filles, mais lorsque je me suis rendue compte de l’ampleur du temps que j’y ai consacré et qu’en fin de compte…ce n’était pas vraiment nécessaire…oufff, j’en ai pleuré! Merci encore pour ce gentil commentaire! Vive les enfants heureux et les parents heureux aussi!!! 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *